Même si les soldes ont débuté, même s'il est plus facile de décrocher l'un des très nombreux vêtements suspendus avec une alléchante étiquette - souvent estampillée d'un pourcentage rouge inmanquable - cet hiver encore, le manteau de pitchoune sera hand-made.

Le cahier des charges : chaud, avec capuche et poches. Césarine de Citronille répondait à ces critères. Tissu imperméable pour l'extérieur, sorte de skaï doublé polaire pour l'intérieur et poches doublées.

Une fois de plus, ce n'est qu'à l'essayage que je m'aperçois que Citronille taille très grand... Les pans avant qui devaient à peine se cheveaucher pour une fermeture boutonnée se superposeront donc plus largement, et puisque mon "bébé" n'est pas encore très à l'aise avec les boutons, un kit façon duffle coat remplace les 4 ou 6 boutons prévus.

 P1090219

 P1090233

Poche fushia pour la touche de couleur. C'est la première fois que je couds du noir pour la demoiselle, mais le choix dans les tissus mats laissant glisser la pluie n'est pas si large, idem pour les polaires façon "moumoute".

P1090236

P1090237

J'aime toujours autant ces capuches pointues de Citronille, qui donnent un air de lutin.

Capuche Citronille

Et une petite dernière, spécialement pour Amandine & Karl, avec Nagui le dromadaire !

Nagui